Voir le menu

Comprendre la calvitie masculine héréditaire

La calvitie masculine héréditaire touche un très grand nombre d'hommes dès l'âge de 25 ans parfois. La perte de cheveux, même partielle, est mal vécue par la plupart des hommes qui y voient un signe de vieillissement.

Quelle est l'origine de la calvitie des hommes ?

Toutes les cellules du cuir chevelu masculin ne sont pas de même nature. Celles qui se trouvent sur les côtés et la nuque (la "couronne") sont à renouvellement lent. Au contraire, celles du dessus de la tête sont à renouvellement rapide. Un excédent d'hormones mâles peut entraîner un dysfonctionnement de ces cellules, qui se renouvellent plus souvent que prévu et finissent par s'épuiser, entraînant la calvitie.

Quels sont les remèdes ?

Aucun produit ne permet aujourd'hui de réactiver la pousse des cheveux dans les zones dégarnies. Mais il existe des moyens de freiner la chute des cheveux en utilisant les propriétés d'un médicament, le Minoxidil, qui fut à l'origine conçu pour soigner les problèmes d'hypertension et dont on a découvert, un peu par hasard, l'action sur le développement du système pileux ! Toutefois le Minoxidil ne fait pas repousser les cheveux, il est utilisé à titre préventif. Il peut ralentir la chûte, mais son usage est très contraignant puisqu'il faut le passer tous les jours, matin et soir, et à vie !

Et la chirurgie ?

Comme les cheveux de la couronne se renouvellent moins vite que ceux du dessus de la tête, l'idée est venue de greffer ces cheveux sur les parties qui commençaient à se dégarnir. C'est la technique des "implants". Elle est assez coûteuse et ne peut concerner que les calvities stabilisées. Il faut reconnaître que les techniques récentes d'implantation "cheveu par cheveu" produisent un effet plus naturel que les affreux "champs de poireaux" d'autrefois.
Dans cette technique, on retire des bandes de peau à l'arrière de la tête. La peau est recousue et la cicatrice ne se voit pas, elle est dissimulée dans la masse des cheveux. Les cellules du prélèvement sont séparées puis implantées dans la zone à corriger. Les cheveux ainsi transplantés repoussent normalement. 

Les additifs de cheveux sont-ils au fond la meilleure solution ?

Pas dans tous les cas. Dans l'idéal, la meilleure solution reste la chirurgie car, après l'intervention, les cheveux se comportent naturellement, puisque ce sont les propres cheveux de la personne opérée. Elle n'a plus à se préoccuper de sa calvitie. Mais le prix des interventions est très élevé et il est parfois impossible de corriger une zone dégarnie trop importante. De plus, toute opération chirurgicale présente un risque. C'est pourquoi le recours à un additif de cheveux est une solution efficace et peu coûteuse.

Dans le cas d'un additif de cheveux comme Simil'Hair®, les cheveux sont implantés sur une micro-peau transparente. Cette micro-peau s'adapte au galbe de la tête, elle est ajustée pour s'appliquer exactement là où les cheveux manquent. Elle est ensuite fixée par un gel (ou des adhésifs) choisi en fonction de la personne (port de casque, transpiration excessive, pratique d'activités extrêmes, etc).

Le faible coût de cet additif permet d'en changer régulièrement, en fonction de l'évolution de la calvitie et de la couleur des cheveux naturels.

L'additif est indétectable et très léger. Il nécessite un entretien minimum que l'on effectue en se rendant une fois toutes les six semaines chez son conseiller visagiste, comme l'on se rendrait chez son coiffeur. Quant à l'entourage, il perçoit en général très positivement ce changement de "look".

Dans les cas où la calvitie est très étendue, comme dans les cas de traitement de chimiothérapie ou de pelade, il est vivement conseillé de recourir à une Chevelure d'Appoint® dite "intégrale". 

Trouvez votre centre


La pose du complément d'olivier